Données cliniques

partager, collaborer, soigner

Le projet DEMONEXT in-situ – Les données cliniques en morphologie (dérivationnelle) en libre accès 

Les orthophonistes sont encouragés par la Haute Autorité de Santé (HAS) à développer leur pratique professionnelle en accord avec les connaissances scientifiques actuelles afin de proposer une prise en charge efficace auprès des patients qu’ils accueillent en consultation. Toutefois, la mise en place d’une démarche de soins basée sur des données probantes est assujettie à de nombreuses limites et variables qui complexifient le travail de l’orthophoniste et de l’étudiant en orthophonie (Durieux et al., 2016 ; O’connor et al., 2009 ; Broch, 2008 ; Maillart & Durieux, 2006 ; Zipoli et al., 2005 ; Mejias, 1999 ; Haack, 1993). Les obstacles vécus par les cliniciens et rapportés par les auteurs du domaine sont :

  • le sentiment d’illégitimité à développer une méthodologie d’extractions de données probantes pour la pratique (Hegarty et al., 2018 ; McCurtin & Healy, 2016) ;
  • le manque de formation pour se préserver des biais méthodologiques et cognitifs quant à l’analyse critique des informations qu’ils ont ou auront en main (Kahneman, 2012 ; Furlong et al., 2018) ;
  • pour les non-anglophones, l’accès à la connaissance est entravé par les écrits scientifiques en langue anglaise (Cattini & Clair-Bonaimé, 2017) ;
  • le sentiment d’un décalage marqué (réel et imaginaire) entre la clinique et la recherche (Joffe & Pring, 2008 ; Hegarty et al., 2018 ; McCurtin & Healy, 2016) ; Etcetera.

Par ailleurs, depuis ces quinze dernières années, un nombre constant d’études collectent des données développementales, cliniques et des modèles cognitivo-linguistiques sur le rôle de la morphologie dérivationnelle sur le langage (Reed, 2008 ; St-Pierre, 2009) aussi bien chez l’enfant que – plus marginalement – chez l’adulte. Des pistes de recherche clinique et pédagogique prometteuses explorent des modèles d’interventions des troubles de la morphologie dérivationnelle (objectif primaire ou secondaire) ou encore du potentiel de la morphologie dérivationnelle à étayer des compétences majeures comme l’orthographe ou le vocabulaire, (comme meilleur prédicteur de la réussite scolaire) ou encore la capacité à générer des formes complexes et à soutenir des mécanismes lexico-sémantiques chez l’adulte atteint de pathologie neurologique (Goodwin & Ahn, 2010 ; Colé et al., 2004 ; Auclair-Ouellet et al., 2017). L’état des connaissances actuelles dans ce domaine pointe cependant le besoin de développer des approches valides sur le plan méthodologique, avec l’objectif de transférer des données empiriques pertinentes pour permettre aux cliniciens et aux pédagogues de développer un protocole de rééducation ou d’enseignement basé sur les études d’intervention probantes. 

Pour l’équipe des chercheurs interdisciplinaires du projet DEMONEXT, l’engagement vers un programme de diffusion des données scientifiques à destination du public de cliniciens mais également de pédagogues, de familles et de patients/élèves est une opportunité exaltante. Le respect de tous les savoirs et la reconnaissance de la diversité et de l’égalité de ces savoirs, qu’il s’agisse de celui du chercheur ou des acteurs de la clinique et de la pédagogie, est une condition sine qua non à un engagement durable au sein de ce programme de recherche de l’Agence Nationale de la Recherche.

C’est dans cette volonté de diffusion et de transmission, nous proposons un corpus de synthèses d’articles scientifiques en français à orientation clinique et/ou pédagogique en libre accès et téléchargeables. Une synthèse d’article a pour objectif de contribuer à la diffusion de données probantes en français pour les cliniciens et les pédagogues francophones dans le cadre du Programme de Recherche Participative DEMONEXT- Ce document ne remplace pas un avis d’expert. Nous recommandons de consulter l’article originel. Vous pouvez contacter le correspondant scientifique : Guillaume Duboisdindien, Ph.D, (Université de Lille), duboisdindien@hotmail.com, en vue de discuter d’un ajustement qui semblerait pertinent. Bonne lecture et restez curieux !

Les communications enregistrées

  1. Présentation du Projet Demonext et d’une capsule clinique – Journée des maitres de stage en orthophonie – Université de Lille I Département Universitaire d’Orthophonie de Lille I G.Duboisdindien (2020 – 49 min 19) Lien ici.

Le programme de Recherche Participative DEMONEXT

Vous souhaitez intégrer notre Programme de Recherche Participative ? Votre aide participerait à la diffusion du savoir scientifique en français en vue d’accroître l’accès à la connaissance des professionnels francophones de la pédagogie et de la rééducation dans le domaine de la morphologie et plus spécifiquement de la morphologie dérivationnelle.

Pour plus de renseignements sur les conditions de participation, vite, cliquez sur le lien ici.